Osez vous rebeller, dormez !

Osez vous rebeller, dormez !

Article publié sur Avallon DigiMag

(…) De plus ces changements sont à mon sens difficiles à mettre en place parce que les priorités sont mal définies. Prenons l’exemple classique du régime. Est-ce une bonne idée de vous astreindre à de nouvelles habitudes et à des privations alors que vous ne dormez pas assez et que vous n’avez pas les idées assez claires pour faire les bons choix ? Comment exercer votre volonté lorsque vous peinez déjà à rester éveillé.e ? Peut-être faut-il avant toute chose avoir comme objectif premier de dormir suffisamment, instaurer des rituels de fin de journée apaisants et petit à petit allonger vos périodes de sommeil.


L’autre obstacle qui empêche d’agir est la pression sociale qui est très forte en ce domaine. Je dois bien avouer que même pour moi qui ait pourtant l’habitude d’agir à contre-courant, il n’est pas facile de dire que je me couche autour de 21h30, même si je trouve cela tout à fait normal.


Je devine tout de suite dans le regard de mon interlocuteur qu’il vient de me ranger directement dans sa boîte à personnes bizarres, marginales si ce n’est asociales. Certains éclatent même carrément de rire.

Extrait

Voir l’article original

Vous avez aimé ? Partagez, ça me fera plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

✳︎